Twitter pour les nuls

Barack Obama s’en est servi dans sa campagne électorale de 2008. Les opposants iraniens l’ont utilisé pour organiser leurs manifestations. En France, des personnalités politiques et médiatiques y ont leur compte: Jean-Pierre Chevènement, Christophe Barbier, Pierre Haski, etc. Twitter. Tout le monde en parle mais il est très peu fréquenté.
twitter-logo with bird
Le logo de Twitter (AlexisStephens sur Flickr)

Twitter, c’est quoi ?
L’idée de départ de Twitter était de permettre aux utilisateurs de décrire ce qu’ils étaient en train de faire : « What are you doing ». L’usage a ajouté un autre slogan « Quoi de neuf ? » Twitter est un outil de réseau social et de microblogging qui permet d’envoyer par Internet des messages de 140 caractères maximum, appelés tweets (« gazouillis »). Les messages peuvent être postés à partir d’un téléphone mobile ou un ordinateur. L’accès aux messages peut être soumis à autorisation.

Comment ça marche ?
Pour utiliser Twitter, il faut d’abord s’inscrire sur Twitter.com. Ensuite, il faut s’abonner aux utilisateurs (followings) dont l’activité vous intéresse. Quand on se connecte à Twitter, on voit les tweets postés par les personnes que l’on a choisi de « suivre ». Vous pouvez également être « suivi » par d’autres. Ce sont alors vos followers. Dans la version française de Twitter, un follower est appelé abonné, un following, abonnement. Il arrive souvent qu’une personne choisisse de suivre très peu de ses followers. Une célébrité peut avoir plusieurs millions de « suiveurs » et très peu de personnes suivies.

Une audience qui explose
En octobre 2009, 1,5 million de Français ont visité le site Twitter, selon comScore, cité par le blog Technotes. En un an, l’audience du site a explosé. En octobre 2008, elle n’était que de 78 000 visiteurs uniques. Entre mars et juin 2009, Twitter est passé en France de 250 000 à près d’un million de visiteurs. Noah Glass et Evan Williams, fondateurs de Twitter (juillet 2006), admettent aujourd’hui qu’ils n’imaginaient pas que leur service aurait un tel succès.

Twitter, à quoi sert-il ?
Une des principales critiques de Twitter est qu’il n’est rien d’autre qu’une perte de temps. Twitter a cependant montré qu’il est un moyen très rapide de faire circuler l’information. Les mises à jour de Twitter sont beaucoup plus rapides que celles des files RSS ou les moteurs de recherche traditionnels. Afin de mieux organiser les flux Twitter, une nouvelle fonction a été ajoutée fin 2009 : la création de listes permettant de « suivre » les abonnements par centres d’intérêts.

Peut-on toutefois considérer Twitter comme une source d’information ? Un autre article est nécessaire pour tenter de répondre à cette question.

Les flux RSS pour les nuls

 

C’est quoi ?
Le flux RSS (Really Simple Syndication) est une file d’information à laquelle on peut s’abonner gratuitement afin de recevoir les dernières mises à jour d’un site ou d’un blog. Nous pouvons ainsi être alerté presque en temps réel lorsqu’un article est publié. Les blogs sont par défaut équipés de flux. Les sites sont de plus en plus équipés de flux permettant de veiller sur leurs contenus.
un poisson nommé Fluxe (rss)

Logo (stylisé) des flux RSS (Dominique Hermier sur Flickr)

Quel intérêt ?
L’intérêt des flux est qu’ils permettent une veille sur des sources d’information bien ciblées. Au lieu de visiter une multitude de sites, les flux permettent de centraliser les sources d’information et d’acheminer leurs mises à jour vers un lieu de lecteur unique, appelé agrégateur. Certains sites offrent la possibilité d’abonnement rubrique par rubrique.

Lecture d’un flux RSS
Pour lire les flux, il faut disposer d’un lecteur. Il existe différents types de lecteurs: les lecteurs en ligne (Google Reader, Netvibes, RssFeed…), les lecteurs locaux (Noopod, AlertInfo),  certains navigateurs web (Internet Explorer, Safari, Mozilla Firefox) et certains lecteurs de messagerie comme Thunderbird. La plupart des lecteurs permettent de marquer les articles favoris, les rendant ainsi consultables à tout moment.

Comment ça marche ?
Le lecteur de flux RSS se connecte régulièrement aux sites émetteurs choisis et affiche les derniers articles, souvent sous forme d’une liste. A chaque mise à jour, le lecteur de flux RSS n’indiquera que les nouvelles informations. Les anciennes mises à jour restent disponibles, constituant ainsi des archives. Généralement, un flux RSS contient un titre (souvent celui d’un article), un aperçu de l’article et un lien vers le site du flux.