Archives pour l'étiquette poésie

Mes poèmes dans un manuel scolaire

Deux de mes poèmes ont été publiés dans « Chut… Je lis ! », manuel de lecture et d’écriture, qui vient de paraître aux Éditions Hachette Éducation (mars 2012). Il s’agit de textes et d’une illustration tirés de Grand-mère arrose la lune paru aux Éditions Møtus (mai 2006), illustré par Anastassia Elias.

La couverture

"Chut... Je lis!" (page 72)

Petite anthologie pour la lune

Couverture de l'anthologie  "Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur  terre ?"Un de mes poèmes a été publié dans une petite anthologie qui vient de paraître aux Editions Bayard Jeunesse (janvier 2010). Il s’agit d’un texte tiré de Grand-mère arrose la lune, Editions Møtus (mai 2006), illustration d’Anastassia Elias.

L’anthologie s’intitule Est-ce que je peux avoir la tête dans les nuages et les pieds sur terre ? Illustration de Bombo, préface de Michel Butor. Les textes sont choisis par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer du Printemps des poètes. Les textes ont en commun d’appartenir à des poètes d’hier et d’aujourd’hui qui dévoilent « des mondes entre rêve et réalité ».

Font partie de la sélection Michel Besnier, Alain Bosquet, Robert Desnos, Max Jacob, Vénus Khoury-Ghata, Pablo Neruda, Claude Roy, Arthur Rimbaud, Jean-Pierre Siméon, Jules Supervielle, Raymond Queneau, Paul Verlaine…

Aperçu du poème "La lune  revient sale" et l'illustration qui lui est consacrée

La lune revient sale
en fin de journée
Ma grand-mère la lave
et l’étend à la fenêtre
Elle laisse couler l’eau
pour que soient propres
les rêves

Pierre Monestier, ou la poésie en couleurs

L’exposition* de Pierre Monestier s’intitule Histoires sans paroles, mais beaucoup de ses tableaux sont de la pure poésie. Ils font naître des mots et des phrases. Ils renvoient à une vision où l’onirique et le réel fusionnent dans des formes inattendues qui s’imposent aussi bien par leur impact visuel que par la force des contrastes.

Un univers singulier bien décrit par Aurélie Barnier dans la préface du catalogue édité à l’occasion de l’exposition. Je me permets de reproduire ici quelques extraits de son texte:

« Pierre Monestier dispose de troublantes figures aux couleurs vives, gaies parfois, mais qui jouent aussi avec notre inquiétude… un sens du détail ne dévoilant toutefois que l’essentiel… Le peintre propose une histoire… mais dans un espace non narratif qui, s’il semble clos parfois, peut aussi déborder le cadre du tableau pour évoquer le manque…

« Les paysages sont autant de reconstructions mentales et sensorielles réalisées avec des moyens délibérément réduits et une précision hyperréaliste… Compositions, figures et tonalités dénotent les influences de la puissance poétique des représentations de l’Egypte ancienne, du Symbolisme, de l’art naïf, de celui des monstres, de la Nouvelle Objectivité, d’un Neo-Surréalisme assumé…

« … l’univers de PM est aussi celui de la surprise et de l’inquiétude de l’homme à la merci du monstre, de l’environnement hostile, du hasard…

« Le travail de Monestier n’est pas sans rappeler la conception aristotélicienne de l’artiste eu égard à son usage de la nature : en tant qu’elle est fond et source d’inspiration de ses monstres biomorphiques… il la parachève singulièrement, se faisant ainsi démiurge créateur d’un nouveau monde, personnel autant qu’ouvert à toutes les interprétations. Nous sommes ainsi projetés au carrefour de notre propre réalité intérieure, de nos peurs et de nos fantasmes…»

Découverte due à ChadouYama.

Source : Artegalore

*Artegalore, 14 rue du Moulin Joly, 75011 Paris, du 18 septembre au 15 novembre 2008
 
 

« Grand-mère arrose la lune » au Printemps des poètes

grand_mere.jpgGrand-mère arrose la lune (texte de Jean Elias, illustration d’Anastassia Elias) est nominé pour le Prix Poésie 2008 Lire et faire lire. Ce prix est organisé en partenariat avec le 10e Printemps des poètes. Le Printemps des poètes sera inauguré le 3 mars 2008, à 20h30 au Théâtre Mogador, 25 rue de Mogador, Paris 9e. La remise du Prix Poésie 2008 aura lieu au Salon du livre à Paris (14-19 mars 2008).


La sélection 2007-2008

Poèmes de Robert Desnos, anthologie proposée par Benoît Marchon, illustrations de Frédéric Benaglia, Bayard Jeunesse, 2007
Grand-mère arrose la lune de Jean Elias, illustrations d’Anastassia Elias, Møtus, 2006
Maélo de Gérard Noiret, illustrations de Sarah Debove, Le Farfadet bleu, L’Idée bleue, 2006
Le monde n’est jamais fini de Catherine Leblanc, Les éditions de la Renarde Rouge, 2005
Les mots des mois d’Alain Boudet, éditions Donner à voir, 2006

Qu’est-ce que le Prix Poésie ?
affiche-printemps-poetes-vi.png De septembre à mi-février, des lecteurs volontaires s’engagent à lire aux enfants de vingt-sept départements de France, les textes des cinq recueils sélectionnés. Les lecteurs notent les réactions et les préférences des enfants, et voteront pour le livre ayant remporté le plus de suffrages. Ce sont les coordinateurs départementaux de Lire et faire lire qui inscrivent leur département auprès de l’association nationale. À la mi-février, les choix des lecteurs sont recensés au niveau départemental puis au niveau national par Lire et faire lire.