Archives pour l'étiquette tombe

Une armée en terre cuite à la Pinacothèque de Paris

Une cité souterraine de 54 km2 a été découverte en mars 1974 dans la province chinoise Xi’an. En retournant la terre, deux paysans tombent sur la statue d’un soldat en argile. Il s’agissait d’une armée en argile enfuie depuis 22 siècles, installée par le Premier empereur de Chine, Qin Shihuangdi, bâtisseur de la Grande muraille.

Près de 7000 soldats en terre cuite

Près de 7000 soldats en terre cuite

Photo Flickr en Creative Commons de Mick Y

L’exposition « Les Soldats de l’Éternité » à la Pinacothèque de Paris, 28, place de la Madeleine (15 avril au 14 septembre) propose un aperçu de cette armée enfuie du Premier empereur de Chine. Mais aussi des objets de la vie courante, de luxe, vases, pièces de monnaie, bijoux et pendentifs en jade. 20 guerriers et 120 pièces sont exposés.


Les soldats de l’Eternité par NajaPresse

L’armée en terre cuite ne représente qu’une partie de la tombe du Premier empereur, décrit comme un personnage sanguinaire préoccupé par l’immortalité. Le cumulus de la tombe se trouve au centre d’un complexe qui s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres.

La tombe de Qin Shihuangdi a été conçue comme un modèle du domaine sur lequel il avait régné. Il entendait ainsi continuer à régner après sa mort. Dès le début de son règne, Qin Shihuangdi avait fait creuser une montagne pour y installer sa future tombe. On y installa des palais, un jardin impérial, des bijoux, des objets rares et une armée en terre cuite de 7000 statues avec leurs chars et chevaux.

L’Empereur chinois est allé plus loin que les Pharaons en reproduisant dans la tombe toutes les formes de la vie courante. On estime à près de 700 000 les hommes et femmes réquisitionnés pour construire la cité souterraine. Le même empereur se servait de près de 300 000 personnes pour construire la Grande muraille.

Heureusement que les mégalos d’aujourd’hui ne disposent pas de tant de moyens pour s’assurer la « vie éternelle ».